Sélectionner une page

 

« Délicate rencontre entre la terre et la mer » : c’est le nom du groupe qu’a vice-présidé la navigatrice et journaliste Isabelle Autissier, lors du Grenelle de la mer. Avec la mort suspecte d’un homme au mois de juillet, qui renforce les inquiétudes liées à la toxicité des algues vertes, on voit que la « solidarité amont/aval » dont parle la navigatrice peut être une question de vie ou de mort.

Quand on demande à Isabelle Autissier si elle fait confiance au gouvernement actuel, pour mettre en place une politique de la mer digne de ce nom, la réponse est pour le moins… nuancée !

 

http://www.liberation.fr/terre/2009/09/13/ma-vie-sans-carbone-12-isabelle-autissier_1138