Sélectionner une page

 

L’habitat collectif écolo, c’est possible, et même souhaitable. Contrairement aux maisons individuelles, les habitats plus regroupés limitent l’étalement urbain et donc par extension, les temps de déplacement, le coût énergétique des transports, etc. A Chilly Mazarin, un promoteur fait des pieds et des mains pour construire « dense » et selon les principes de l’habitat passif.

Avertissement: ce sujet comporte des scènes explicites qui pourraient choquer les plus jeunes de nos internautes.

 

http://www.liberation.fr/terre/2010/06/22/ma-vie-sans-carbone-19-habiter-ensemble-habiter-vert_660904