Couette Cumulus / Chroniquesanscarbone M350

Neuf

La couette Cumulus / Chroniquesanscarbone M350 à tarif réduit, sur le site de son inventeur

Couette/quilt/doudoune modulaire, 575g, -2° confort. Dimensions du tissu non garni : 120x210 cm.

Garnie avec 350 g de duvet d'oie 860 cuin : optimisée quilt.

Pour personnes de moins de 1m80 et moins de 115 cm de tour d'épaules.

Nouveau : options hydrodown et Pertex Quantum Pro (ex Endurance)

Plus de détails

en stock, envoi immédiat

189,00 € TTC

En savoir plus

Pour voir des retours détaillés d'utilisateurs, cliquez ici.

 

La M350 pèse 575g. C'est vraiment peu vu le volume d'isolant qu'elle embarque ! Le secret : je suis allé pourchasser les grammes dans tous les détails. entre autres : pas de fermeture éclair (trop lourd !) et un tissu très technique.

Garnie de duvet d'oie 860cuin -le top du top mondial-, fabriquée en pertex quantum 30g/m², elle a tout simplement un des meilleurs rapports poids/duvet au monde ! Quand au rapport qualité prix, il est imbattable, vérifiez par vous même sur internet le prix du matériel garni de duvet 860 cuin. C'est dû au fait que je suis le seul intermédiaire entre vous et le producteur !

Elle s'utilise à plat ou repliée sous le dormeur. Dans le jargon, on dit qu'elle est transformable en "quilt" (sac de couchage sans duvet sous le dos, où il serait de toute façon inutile car écrasé). Elle a une plage d'utilisation "confort" de 20 à -2° (en dormant habillé, des utilisateurs sont allés jusqu'à -10°), ce qui en fait l'outil parfait en montagne l'été. Ses anses aux quatre coins lui permettent aussi de servir de couche isolante sous un hamac en hiver.

Je vous conseille d'utiliser un sarcophage en soie pour éviter de la graisser au contact de votre peau, car laver des plumes est possible mais un peu délicat. Ce conseil a un effet bonus : quand la température approche de 0, et que l'on dort habillé dans le quilt, ce qui règle la question de la peau en contact avec son tissu, hop, l'esprit modulaire frappe et le sarcophage en soie se retrouve à l'extérieur du quilt, ce qui a pour effet de bloquer tout courant d'air.

Des anses permettent de fermer la couette avec des cordelettes, elle devient alors un quilt. Des élastiques bloqués par des tankas permettent de fermer les extrémités pour créer une footbox d'un côté et une ouverture serrable au ras du cou de l'autre.

L'hiver, elle se glisse aisément à l'intérieur d'un sac de couchage sarcophage, augmentant considérablement sa température confort.

Mais surtout, au bivouac, l'esprit modulaire frappe encore : elle s'insère dans une veste type coupe vent ou imper respirante. Maaagiiiiiique ! Cela donne une doudoune permettant de braver, en statique, des températures de -5° pour les plus (mais alors vraiment très) frileux. Les bras et la tête sont isolés, ce qui serait impossible avec un sac de couchage classique !

Prévoir pour ladite veste une voire deux tailles au dessus de votre taille habituelle, afin de laisser les plumes se gonfler à leur aise en dessous. Pour ce qui me concerne, -15 validés sous abri, pour le mode doudoune + vêtements de ski de rando !

NB : je n'utilise pas la couette en mode doudoune pendant l'effort, elle est bien trop chaude même au coeur de l'hiver. De plus, il est en général déconseillé d'utiliser des vêtements garnis de duvet quand on s'active : il capte l'humidité du corps (sueur, perspiration) et perd progressivement ses capacités isolantes. Notez que la face noire accélère fortement le séchage au soleil.

Une fois compressée, la couette occupe un volume incroyablement compact : 3 litres ! Imbattable. Il est toutefois plus prudent de la stocker non compressée dès que c'est possible, pour préserver son gonflant exceptionnel pendant de longues années.